Rss

La myopie protège de la presbytie : vrai ou faux ?

Votre opticien à Pontarlier (rendez-vous sur son site ici) vous l’a peut-être déjà expliqué : la presbytie est un défaut qui se manifeste traditionnellement avec l’âge. Aux alentours de 45 ans, on commence à moins bien voir de près — et l’évolution peut se poursuivre ainsi jusqu’à 60 ans environ.

Besoin de verres progressifs ? Votre opticien à Vevey vous conseille.

Source : https://pixabay.com/fr/connaissances-livre-la-biblioth%C3%A8que-1052010/

Puisque les myopes voient mal de loin, ils se croient souvent protégés de la presbytie, qui apparaît presque comme une maladie « inverse ». Concrètement, il est vrai que les myopes arrivent à voir de près plus tard sans leurs lunettes — ce qui ne signifie pas qu’ils ne sont pas presbytes !

Votre opticien carouge pourra vous aider à comprendre qu’en tant que myope et presbyte, vous ne parvenez pas à bien voir de loin sans vos lunettes. Et vous voyez mal de près quand vous les portez. Vous n’échappez pas au problème et, avant 50 ans, vous commencez généralement à percevoir une gêne.

Heureusement, pas de fatalité, il existe des solutions. Pour corriger simultanément la myopie et la presbytie, on préconise de porter des verres progressifs. Ces derniers sont spécialement conçus pour que la personne puisse facilement voir à toutes les distances, car la puissance sur le haut et sur le bas du verre n’est pas la même.

Généralement, quand on passe des verres traditionnels aux verres progressifs, on observe une période d’adaptation, car il faut prendre de nouvelles habitudes. Cependant, compte tenu du gain de confort, beaucoup de clients se plaisent rapidement avec cette nouvelle correction.

Comments are closed.